ROCK'N'PARIS


*****

 

Johnny, Eddy, Dick… et les autres



 

En octobre 1958, le passage à l’Olympia du rockeur Bill Haley électrise une foule de jeunes gens. Des pionniers français du rock comme Danny Boy ou Danyel Gérard apparaissent alors. D’autres suivent qui se retrouvent pour beaucoup au Golf-Drouot : un certain Jean-Philippe Smet, Claude Moine alias Eddy, ou Jacques Dutronc, alors timide guitariste des Tritons…

 

La jeunesse entre en scène et le rock avec elle, dont l’émission Salut les copains va se faire le porte-voix. Les festivals s’enchaînent, au Palais des Sports ou à l’Olympia. Le 22 juin 1963, le concert gratuit de la place de la Nation enflamme 200 000 personnes devant une scène où se produisent Richard Anthony, Sylvie Vartan, Frank Alamo, les Chats sauvages et, bien sûr, Johnny… La vague déferle ; elle ne s’arrêtera plus.

Aller voir le livre



Retour à la liste des actualités